Où se situent les mines terrestres au Cambodge ?

Presque tout le territoire du pays est jonché de mines, et ce, depuis plusieurs décennies. Par conséquent, une partie importante des terres cultivables devient no man’s land pendant plusieurs années. On trouve des mines même dans les villages les plus reculés du pays. Aujourd’hui, le pays n’est plus en guerre, mais les mines font encore de nombreuses victimes. Les autorités locales enregistrent chaque mois 15 blessés ou tués, en moyenne.

Cambodge est l’un des pays les plus minés au monde. Selon les estimations, près de dix millions de mines jonchent une partie importante du territoire. De plus, on y trouve également un demi-million de munitions explosives non explosées ou UXO, restes d’engins explosifs largués par les Américains sur le pays à la fin des années 60 et au début des années 70.

Selon des ONG, 70 % des victimes de ces mines et de ces munitions sont localisées dans le nord-ouest du Cambodge. La moitié se trouvait dans 20 districts. De nombreux endroits ont déjà fait l’objet d’une dépollution pyrotechnique au Cambodge – UXO, comme les plaines centrales près de Phnom Penh et la zone autour d’Angkor Vat.

Comment lutter contre les mines terrestres au Cambodge ?

Les techniques utilisées en vue de détruire les mines terrestres au Cambodge ne cessent d’évoluer au fil du temps. Si l’opération est marquée par des erreurs au début, celle-ci devient de plus en plus efficace du fait de l’avènement des outils technologiques et aussi, de l’amélioration de la compétence des intervenants. Ainsi, il y a aujourd’hui moins de victimes lors des opérations de déminage.

Depuis 2016, les autorités locales ont, par exemple, choisi de coopérer avec une organisation tanzanienne pour l’utilisation des rats gambiens en poche. Le procédé consiste à laisser balader ces rats géants africains en poche sur le terrain. En effet, ils peuvent déceler des mines terrestres dans des endroits non contrôlés. Du fait de leur poids plus léger, ils ne déclenchent pas les mines quand ils passent, contrairement aux humains, ce qui présente moins de risque pour la recherche des mines. En août 2017, ces rats ont réussi à détecter plus de 4 500 mines et 36 000 bombes, grenades et balles.

Outre cela, pour la dépollution pyrotechnique au Cambodge – UXO, les autorités locales ont aussi utilisé des chiens renifleurs et la population est également sensibilisée sur les risques des munitions explosives non explosées et des mines.

Geomines intervient au Cambodge pour des opérations de dépollution pyrotechnique

Vous êtes au Cambodge et vous cherchez une entreprise compétente et expérimentée pour des opérations de dépollution pyrotechnique au Cambodge – UXO ? Alors, choisissez Geomines, une société française connue depuis 2002 dans l’atténuation de la menace explosive en milieu terrestre et subaquatique. Avec Geomines, vous bénéficierez d’opérations de déminage et de destruction de munitions non explosées plus sûres et de qualité dans la mesure où l’entreprise déploie des outils et équipements innovants. De plus, ses collaborateurs bénéficient de compétences particulières, dont certains ont déjà travaillé pour le compte de l’Armée de Terre et de la Marine Nationale.

Les prestations de Geomines ne s’adressent pas uniquement aux institutions publiques, mais aussi aux acteurs du secteur privé. Ses équipes peuvent intervenir partout dans le monde, même dans des zones à risques. Alors, si vous avez besoin de plus d’informations sur notre prestation, n’hésitez pas à nous contacter.

Contactez-nous

N’hésitez pas à nous joindre pour toute question ou problématique.