Combien de bombes ont été larguées au Laos ?

Le Laos est un État d’Asie du Sud-est. Entre 1964 et 1973, le pays a connu une histoire sombre dans la mesure où il a encaissé un bombardement toutes les 8 minutes, 7 jours sur 7, et ce, pendant 9 ans. Son statut d’État neutre dans le conflit ne l’empêche pas de recevoir de la part des armées américaines un déluge de feu. Ainsi, en 9 ans seulement, près de 2,5 millions de bombes ont été larguées sur ce petit pays.

Aujourd’hui, le Laos reste le pays ayant une quantité importante de munitions explosives non explosées la plus élevée au monde. Depuis l’opération déminage au Laos – UXO en 1996, 1 200 km² de sites sont déjà détectés et sont considérés comme les plus dangereux. Il y existe au moins près de 200 types de munitions différents. Les démineurs y ont trouvé notamment des bombes à sous-munitions et des mines anti-personnel en grande quantité. Les bombes à sous-munitions sont de petites bombes ressemblant à des balles de tennis.

Une grande quantité de bombes non explosées au Laos

Au Laos, la partie la plus polluée par des munitions explosives non explosées est la zone rurale. Après le conflit, la plupart des communautés locales n’osent plus se rendre dans ces endroits. Nombreux sont ceux qui ont perdu la vie en y accédant.

Alors qu’une famille travaillait au champ en 2016, la pelle d’un garçon de 13 ans a touché une bombe non explosée qui date de la guerre du Vietnam. La victime a perdu plusieurs de ses doigts. Depuis la fin du conflit en 1975, les bombes explosives non explosées ont fait 20 000 victimes, dont 40 % sont des enfants.

En plus de présenter un risque pour les habitants, la présence de ces bombes rend impossible le développement de la région. Et pour cause, les communautés locales n’osent pas cultiver les champs de peur de faire exploser une bombe. De plus, les autorités publiques locales ne peuvent pas désenclaver le village par l’installation des infrastructures. Il est impossible d’y réaliser des projets, comme l’implantation d’un hôpital, d’une voirie ou d’une école. Ainsi, les enjeux d’une opération de déminage au Laos – UXO sont importants.

Geomines intervient dans le déminage du Laos

Geomines constitue l’une des entités qui opère sur terrain pour le déminage au Laos – UXO. Il s’agit en effet d’une société française créée en 2012 se spécialisant dans le domaine de l’étude historique à la dépollution pyrotechnique de terrains et de la destruction de munitions. La particularité de Geomines réside dans la constitution de son équipe composée de 20 opérateurs. Certains d’entre eux sont des démineurs de l’Armée de Terre et d’anciens plongeurs démineurs de la marine nationale. Cela témoigne de la compétence et de l’expérience de son équipe, qui peut effectuer non seulement un déminage terrestre, mais aussi un déminage subaquatique. La société, opérant à l’international, réussit à dépolluer chaque année près d’une centaine de chantiers, une expérience lui permettant d’assurer la qualité de ses prestations.

Alors, que vous opériez dans le secteur privé ou public au Laos ou dans d’autres pays, faites confiance à Geomines si vous cherchez une entreprise de déminage. La qualité de nos prestations est garantie dans la mesure où nous bénéficions de nombreuses certifications dont l’ISO 9001.

Contactez-nous

N’hésitez pas à nous joindre pour toute question ou problématique.